Scale-up : comment gérer l’hypercroissance ?

Stratégies de croissance

en partenariat avec KPMG

20 avril 2017

François Bloch – Associé, Responsable du marché des entreprises de croissance chez KPMG

François Bloch est associé et responsable du marché des entreprises de croissance chez KPMG. Il accompagne notamment les start-up dans leur développement et leurs phases d’hypercroissance.

Pourquoi s’intéresser aux entreprises d’hypercroissance ?

Les entreprises d’hypercroissance ou “scale-up” sont des entreprises extrêmement performantes qui présentent un dynamisme supérieur aux autres sociétés. Elles combinent à la fois un chiffre d’affaires annuel robuste, supérieur à dix millions d’euros, et une croissance annuelle d’au moins 10 à 20 % sur les trois dernières années. Ces entreprises, des start-up ou des PME de croissance, détiennent un énorme potentiel.

Quelles sont les caractéristiques d’une société d’hypercroissance ?

Il y a d’abord la nécessité d’une équipe fondatrice soudée. C’est un mélange subtil de cohésion, d’homogénéité et de complémentarité. Il faut également que l’entreprise soit suffisamment flexible pour faire évoluer ses compétences, ses valeurs et sa culture tout au long de son développement. Cette nécessaire adaptabilité est guidée par l’objectif  de devenir rapidement un leader sur son marché au niveau national puis très vite à l’international. Enfin, les entreprises de forte croissance doivent mettre en place un comité́ de direction de haute performance, très compétent, expérimenté, engagé et responsable, porteur de la culture et des valeurs au sein de l’entreprise.

Quel est le principal défi d’une entreprise d’hypercroissance ?

Les clés du succès d’une scale-up résident dans l’alignement et la mise en cohérence permanente du système “Marché/Management/Stratégie financière” au centre duquel se situe l’équipe fondatrice, en charge de cet alignement. Comme dans toute évolution de système, le passage de start-up à scale-up est rarement linéaire et continu. Il se caractérise plutôt par une suite d’accélérations plus ou moins intenses et plus ou moins courtes, ponctuées par des plateaux de stagnation plus ou moins longs. C’est un équilibre subtil, voire « chirurgical ». Le dirigeant ne doit pas se fixer de limite, il doit mettre l’innovation et l’agilité au cœur de son entreprise tout en ayant une vision très large de son marché. 

Comment KPMG accompagne les futures scale-up ?

Notre rôle est précisément d’accompagner ces entreprises et de les conseiller au quotidien, en les aidant à gérer leur hypercroissance. Dans chaque région, nous avons des équipes spécialisées dans l’accompagnement des scale-up à chaque étape de leur développement. Nous accompagnons ces entreprises dans leurs recherches de financement (prêts, subventions, ouverture du capital). Dans ce sens, nous avons notamment lancé des centres de coaching gratuit pour les aider à améliorer leur pitch (inscription sur Pitch@kpmg). Nous pouvons également les accompagner en expertise comptable et dans le cadre de missions de conseil diverses, de l’externalisation de la paye à la mise en place d’outils de pilotage et de suivi de la trésorerie. Plus largement, nous les accompagnons sur l’ensemble de leurs problématiques stratégiques, financières et comptables, tout au long de leur cycle de vie. L’idée est de déceler très rapidement celles qui ont le potentiel de devenir les futures licornes françaises comme OVH, le spécialiste du cloud, et Blablacar, le géant du covoiturage.  Nous avons en France de nombreuses scale-up susceptibles de devenir les licornes de demain si elles poursuivent leur hypercroissance.

 

Un interview de François Bloch – KPMG

A LIRE AUSSI SUR LA MEME THEMATIQUE